20 de mayo de 2022

Cosas que pasanAlfonso Ussía

Le batiburrille

A peser de les journales comprés, les periodistes comprés, les televisiones comprés, les tertouliannes comprés, que sont miliiardes, le Goubernement Espagnol va de cap derrumbé

Bon. Je crois que á arrivé le superbe et emocionant moment de escrire en parfai Français –si le fils de putain de monsieur le correcteur permitte-moi la simpatique aventure–, la langue de Voltaire, Rousseau, Dalambert, Diderot, Madame de Sevigné, et mon aimé Caroline de Grimaldi, la princesse monegasque, mon petit lapin. Voilá.
Le president de le Goubernement de notre nation, la vielle et historique Espagne, monsieur Pierre ou Antonio Sánchés des Avions, et son epouse, la belle Begogne Gómes des les helicópteres, sont beacoup enfadés, cabreés, et aussí, preocupés. Les derniéres encuests de la rue, sont coincidents en vaticiner mauvais resultats a son birrieuse coalition avec les comunistes, les podemites, les terroristes, les independentistes de gauche et de droit et de tontons de le cul. Yolanda Días, apellé dans sa térre natale de Galice «la comuniste que orine cologne», la marquise de La Navate, Iréne, obsesioné avec les chichís, la ministre ecologist Riviére, la de les loups et la ruine de la ganaderíe, le ministre Marlasquine de L, Interieur, epoúse de Koldo, et le ministre de la Culture, Michelette Icetá, petit boule de sébe, et surtout, Le ministre de ríen de rien –comme la chanson de Edith Piaff–, Albert Garçoné, le tipe plus inutile et majadiére de L'Espagne, non dant plus de oui.
A peser de les journales comprés, les periodistes comprés, les televisiones comprés, les tertouliannes comprés, que sont miliiardes, le Goubernement Espagnol va de cap derrumbé. De souprise, inesperadement, la galline a mostré les plumons. Pegasus ha pillé a le petit Lulú de le maletiére, a le fugitive avec la fregone sur la cocorotte, a le acoiunné Puigdemont, parlant avec le fils de putain de Putin, avec le fin de proclamar la independence de Catalogne. La petition, claire y sencille. Dix mile soldates de la Russie pour alcancer la chorré de la referí independence. Et moi me question a moi meme. ¿Avait pas de 10.000 valereuses combatients catalanes dipots a mourir par Catalogne? ¿Porquoi russes? ¿Avait pas de oefs le separatisme catalán? Bla, bla, bla, y finalment, ríen. Pour moi, que Puigdemont Avait moins coujonettes que Rociite, la heroine de Pierre Avions et Iréne Chichí. Ni 10.000. Ni 100.000, ni 1.000.000 de russes. Entre la Legión, la Infanterie, la Caballerie, la Artillerie, les Ingenieurs, la Royal Armada Espagole y notre Aviation, Nous enviarons a les russes de le caganer Pûigdemont a recevoir par le cul.
En fin, que le articule en français me ha sortie de douce de membrille. Un peu cort.
Merci par votre pacience.
Comentarios

Más de Alfonso Ussía

  • Los confluyentes

  • Memoria infectada

  • Se espía a los malos

  • El aire de Foxá

  • El sopapo

  • Últimas opiniones

    tracking